La conscience morphologique : peut-on l’enseigner ?

Par Nathalie Chapleau, professeure à l'UQAM


La conscience morphologique est la capacité à analyser et à manipuler les unités morphologiques de la langue (Casalis et Bois Parriaud, 2018). Cette activité réflexive sur la structure des mots nécessite l’utilisation volontaire de connaissances sur la morphologie (Carlisle et Goodwin, 2014; Saint-Pierre et coll., 2020). Ainsi, la conscience morphologique favorise l’établissement des liens entre les différentes unités de la langue comme le mot de base, les affixes ou le mot construit et leurs sens. Cet apprentissage est déterminant dans l’appropriation de la langue française. En effet, la conscience morphologique peut soutenir le développement de la compétence à lire et à écrire de l’élève en découvrant la structure des mots (Saint-Pierre et coll., 2020). Des capsules en morphologie peuvent être intégrées à l’enseignement afin de permettre une appropriation de ces connaissances (voir article ici).


Voici quelques exemples d’interactions entre l’enseignant et l’élève favorisant l’exploitation de la conscience morphologique (Extraits de Saint-Pierre et coll., 2020, p. 136).

Intervention

Exemples de verbatim

Poser des questions ouvertes.

Est-ce que tu peux trouver un mot plus petit qui est lié par le sens à l’intérieur du mot «journaliste» ? Si oui, quel est-il ? Es-tu capable de déduire le sens du mot ? Connais-tu d’autres mots qui se terminent comme celui-ci ? (-iste). Que peux-tu déduire du sens de ce suffixe ?

Demander de verbaliser la pensée.

Tu as trouvé l’adjectif masculin de « sécurisante » (sécurisant). Comment as-tu fait pour accorder cet adjectif à l’oral ? Comment trouver sa lettre muette finale à l’écrit ?

Recourir à l’étayage.

Élève : La cascadeuse fera un parcours dans la nuit.

Enseignant : Oui, le féminin de « cascadeur » est « cascadeuse ». Un nouveau mot pour indiquer que ce sera la nuit est « nocturne ».

Bon enseignement!



La conscience morphologique_peut-on l'enseigner
.pdf
Download PDF • 565KB

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© CAP MORPHO, projet de recherche dirigé par Nathalie Chapleau, UQAM