Comment enseigner la morphologie dérivationnelle avec Morpho+?

Par Nathalie Chapleau, professeure à l'UQAM


Apprendre la morphologie dérivationnelle permet de mieux comprendre la structure de la langue (Bowers et Bowers, 2017). D’ailleurs, les résultats de notre récente étude révèlent que les élèves du premier cycle du primaire, à la suite d’un enseignement réalisé en situation décontextualisée, peuvent développer leurs capacités à produire des mots construits et à trouver la signification des mots construits (Chapleau, à paraitre). Ainsi, plus cet enseignement se réalise tôt, plus l’élève pourra utiliser ses connaissances pour identifier et produire les mots à l’écrit. Morpho+ est une ressource vous permettant d’intégrer l’enseignement de la morphologie dérivationnelle à votre pratique selon vos choix pédagogiques.


Les activités décontextualisées

L’onglet « Activités » permet d’accéder, entre autres, aux activités décontextualisées. Dans un premier temps, des activités d’introduction permettent à l’élève de se familiariser avec le vocabulaire associé à la morphologie et au matériel L’arbre des mots. Il est pertinent de commencer l’enseignement par ces activités permettant à l’élève d’atteindre plus facilement les objectifs des autres types de tâches. Les activités se retrouvant dans les sections : jugement, construction et segmentation ainsi que signification, correspondent aux types de tâches à proposer après la réalisation des activités d’introduction. Ensuite, la section : synthèse, comporte des activités permettant de faire le rappel des connaissances et des stratégies développées lors des différentes activités. L’enseignant peut choisir de présenter les activités selon l’ordre de son choix.


Toutefois, le document «Séquence des activités» guide l’enseignant vers un choix d’activités selon un niveau de difficulté progressif. L’enseignant peut également choisir l’onglet «Planification» pour effectuer la séquence d’enseignement des activités utilisées lors de la réalisation de la recherche avec les élèves du premier cycle du primaire en 2021-2022.




Les activités contextualisées

Les activités contextualisées sont des capsules en morphologie dérivationnelle intégrées à l’enseignement. Il s’agit de brèves périodes durant lesquelles l’enseignant met l’accent sur une notion reliée à la morphologie dérivationnelle tout en poursuivant l’atteinte de la finalité de la tâche (voir le blogue : Des capsules d’enseignement en morphologie dérivationnelle).Lors de la recherche réalisée avec les élèves du premier cycle du primaire, deux activités intégrées à la planification pédagogique des enseignantes ont été proposées : Étudie des mots et Comprends le texte. Ces activités visent à développer les connaissances et les stratégies en morphologie dérivationnelle tout en poursuivant l’enseignement prévu.


Les activités avec albums

La morphologie dérivationnelle concerne la construction des mots, le sens des morphèmes et les mots de la même famille. Afin de développer les connaissances des élèves concernant les trois types de tâches : jugement, construction et segmentation ainsi que signification, des activités réalisées à partir d’albums jeunesse sont suggérées. La lecture interactive permet de mettre l’accent sur certains mots ou passages du texte afin de développer les habiletés relatives à l’écrit ainsi que les habiletés langagières. Également, l’enseignant peut choisir de lire l’album jeunesse et d’identifier quelques activités pertinentes dans le document de l’intervenant, selon sa planification pédagogique. Par ailleurs, le document « Présentation des activités » indique un descriptif et l’objectif de chacune des activités ce qui facilite la création de situations pédagogiques similaires avec d’autres albums jeunesse.


Les jeux de Morpho



Les Jeux de Morpho sont des activités ludiques proposées dans une perspective de complémentarité. Par exemple, lors d’ateliers de lecture et d’écriture durant lesquels les élèves progressent de façon autonome, les jeux correspondant au type de tâches utilisées pourraient être ajoutés. Aussi, ces jeux peuvent être utilisés lors de la phase de réalisation des activités décontextualisées.


Les jeux interactifs

Sous l’onglet «Jeux», des activités ludiques sont proposées afin de consolider les apprentissages en morphologie dérivationnelle. De nouveau, ces jeux peuvent être présentés en atelier ou avec l’ensemble des élèves.


Les activités avec un affixe

Afin d’accompagner les parents qui ont effectué « l’école à la maison » durant la pandémie, des activités ont été créées en ciblant un affixe. Ainsi, sous l’onglet « Parents », il y a un aide-mémoire qui présente des notions de morphologie dérivationnelle ainsi que des activités pour un enseignement d’une durée de huit semaines. Ces activités peuvent être utilisées pour les devoirs à la suite d'un enseignement traitant d’un aspect lié à la morphologie.




En somme, Morpho+ est une ressource pour soutenir les élèves, les parents et les enseignants à découvrir la morphologie dérivationnelle. Que ce soit lors de jeux, d’ateliers ou d’un enseignement formel, chaque activité permet de s’approprier la structure de la langue.


Bon enseignement!


Comment enseigner la morphologie dérivationnelle avec Morpho+_VD
.pdf
Download PDF • 716KB




176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Par Véronique Lalancette, Enseignante en orthopédagogie à l'école Mont-Valin Pour soutenir les élèves en difficulté d’apprentissage, un large éventail d’interventions orthopédagogiques est accessible

© CAP MORPHO, projet de recherche dirigé par Nathalie Chapleau, UQAM